8 actions menées en 2020 pour gâcher moins

Je suis nulle en chiffres… Non, c’est pas vraiment ça… En fait j’ai mieux à faire que des bilans sur X clients en 2020 comparé à 2019 ou X gapettes vendues réparties selon les 3 ou 4 pans, la répartition du CA selon les modèles.

Les chiffres existent et je pourrai les extraire… mais pour quoi faire concrètement ?

Depuis le début de VERA je fonctionne au feeling et je sens clairement que je produis de plus en plus de gapettes. Comment ?

Quand le poids du tissu imprimé ne tient plus sur le dos dans un sac mais que je suis obligée de prendre une carriole pour enfant à l’arrière de mon vélo. (Je me sens comme la maman des gapettes du coup). Quand avant j’avais le temps d’enlever les petits fils restants sur les gapettes après la confection pendant un bon film de 2h… mais que là il faudrait 3 films (à la fin du 3ème je ne sais même plus de quoi parlait le 1er).

Bref je me base sur du concret… et pas trop sur de la br*nlette de chiffres pour faire jolis camemberts. 🧀 (même si rôti c’est pas dégueu !)

Alors voici comment je compte faire mon petit bilan de 2020 : en mettant en avant mon côté petit colibri et lister les 8 actions même minimes, mais concrètes mises en place sur la dernière année, pour gâcher moins.🍃

 


 

1. OPTIMISER À FOND MES TISSUS

Les fichiers que j’envoie en impression avec les designs des gapettes dessus ressemblent à un vrai Tetris. 🕹️

Et comme dans le jeu, parfois ça s’emboîte pas comme on veut, et il y a des zones mal exploitées… Et tout ce tissu non imprimé part à la poubelle. C’est environ 15% du tissu.🖨️

Donc pour gâcher moins de tissu j’ai décidé de placer sur ces zones non exploitées des étiquettes qui remplacent celles en papier, il suffit de bons ciseaux cranteurs et l’affaire est dans le sac ! J’y imprime aussi de petits “flyers”, des mots-doux de remerciement de commande ou encore des patchs pour des clients qui vont les broder ensuite.

8 actions en 2020 pour gâcher moins

 

2. REMPLACER UNE FICELLE PAR UN ÉLASTIQUE 

Ça paraît vraiment dérisoire mais avant j’accrochais les étiquettes en papier avec du fil doré… C’est joli mais pas vraiment réutilisable. Du coup je l’ai échangé contre du fil élastiqué… Et ça, ça peut servir à plein de trucs !

 

3. OPTER POUR UN PACKAGING RÉUTILISABLE

Au début j’emballais les gapettes dans du papier de soie. Ça fait chic, mais ce n’est pas réutilisable.

Alors depuis j’ai troqué ce papier contre de jolies pochettes en plastique zippées très pratiques.
→ On peut y glisser tout et n’importe quoi, comme ses papiers quand on va rouler. Imperméables, légères et souples, elles ont tout pour elles ! 👌

 

goodies gâcher moins4. GÂCHER MOINS DE GOODIES

J’ai décidé en 2020 de laisser le choix au client de recevoir les goodies VERA ou non lors de sa livraison.

Parce que si c’est pour qu’ils finissent au fond de la poubelle ça ne sert à rien de les envoyer… J’ai donc mis en place 2 modes de livraison :
→ La livraison Premium dans la pochette zippée VERA avec les goodies (idéal pour les cadeaux… et les fanboys/girls)
→ La livraison Eco sans emballage superflu ni goodies.

 

5. DES ENVOIS PLUS RESPONSABLES

Au début j’utilisais des enveloppes papier avec un renfort en papier bulles… pas du tout recyclable… Et les gapettes, ça ne craint pas grand chose, alors hop, fini les bulles !

→ Alors pour les envois Eco j’ai choisi des enveloppes ultra-légères en plastique recyclé et recyclables ! (Trouvées chez Harryplast.com) On peut même la réutiliser pour un autre envoi (ou un retour, ou un échange) si on ne les déchire pas à l’ouverture.

→ Et pour les livraisons Premium j’avais choisi des enveloppes chromées un peu bling-bling, petit kiff perso… mais après le transport et les timbres dessus ça arrive chez les clients en moins bon état que dans mon imaginaire… c’est pu trop le kiff… Pour ça je vais finir le stock que j’ai et tester une nouveauté /amélioration en 2021 (surprise !)

 

6. RETOUR À L’ENVOYEUR !

réutiliser les élastiquesLa couturière en chef de mon atelier de confection est comme moi, elle n’aime pas le gâchis ! Alors on recycle tout ce qu’on peut dans nos échanges… jusqu’aux trombones.📎

Quand je parle de colibri c’est vraiment VRAIMENT de petites choses 😀

→ Par exemple, elle me rend les élastiques qui m’ont servi à créer les paquets de tissu des gapettes par modèle et par taille à assembler, comme sur la photo.
→ Moi de mon côté je lui rends les sacs en plastique et cartons dans lesquels arrivent les gapettes ainsi que les pinces crocodile et trombones qui servent à référencer les tailles sur les gapettes.

 

7. CHANGER DES VISIÈRES

Pour des événements comme la Gravel Tro Breizh ou la French Divide je personnalise les gapettes avec le prénom des participants sur la visière. Mais parfois certains participants ne prennent pas le départ de ces épreuves alors… Quid des gapettes ?

→ Facile, on peut simplement changer la visière avec un design standard ou un autre prénom pour un supporter par exemple.✂️

 

8. RÉPARER QUAND C’EST CASSÉ

Rien n’est infaillible… même pas une gapette VERA 😉

Une couture qui se déchire, le plastique de la visière qui casse, un cordon de chapka qui reste dans la main… pourquoi jeter quand on peut réparer ?🧵

→ Il suffit de m’envoyer un mail avec une photo de la pauvre gapette meurtrie et on voit ensemble ce qui est possible !

reparer casquette vélo

 

Voilà pour les actions de 2020.
Alors en 2021 on va continuer à faire le petit colibri. À force d’y mettre quelques gouttes, je sais que je n’éteindrai pas le feu… mais j’aurai peut-être assez pour remplir un bidon 😉

Et pour 2021 alors ?

Déjà je vais faire perdurer les actions de 2020 et améliorer d’autres points. Comme par exemple :

  • Inciter les clients à réutiliser les enveloppes (je dois plancher là dessus)
  • Trouver de meilleures enveloppes pour les envois Premium, privilégier le recyclable, le recyclé, le surcyclé.
  • Utiliser du matériel de bureau de seconde main (j’ai besoin d’un nouveau téléphone pro donc direction… Backmarket)
  • Pour de futurs goodies, creuser dans le local et l’upcycling… il y a un beau vivier de créateurs dans le Nord, je suis sûre qu’il y a un moyen de trouver un truc !
  • Développer une gamme de gapettes en tissu upcyclé. (une gapette en velours côtelé pour l’hiver prochain ?)
  • Mettre en avant le click & collect sur Roubaix pour les clients locaux (le rendre + visible sur mon site)
  • Passer chez un fournisseur d’électricité verte (commencer un benchmark)

 


Si vous avez d’autres idées pour booster le petit colibri VERA avec des actions concrètes pour gâcher moins n’hésitez pas à me les partager ! Envoyez-moi simplement un message ✉️.

J’espère que ce petit bilan des actions pourront vous inspirer aussi de votre côté. ✌️

Pour finir, un grand merci à Denis aka @l_ermitage pour son illustration de colibri. 🕊 Découvrez son compte insta d’illustrateur. Ses compositions inspirées vélo et nature sont toujours très justes !