Ce qui est cool avec la Gazette de Josette c’est que je peux y écrire ce que je veux. Que ce soit pour vous partager de belles initiatives dans le vélo, des projets coolos, me faire mousser avec un peu d’auto-promo ou encore pour vous divertir.

Je ne sais pas trop dans quelle catégorie se situera celle de cette semaine mais au feu l’étiquetage. Parce que le confinement m’a inspiré d’un sujet qui, je pense pourrait vous intéresser.

En mai 2014 (à l’époque où on pouvait encore rouler sans attestation auto-attestée) chute débile à vélo… et comme les vrais je me fracture la clavicule. BIM ! Arrêtée pour quelques semaines à l’arrivée des beaux jours. 🍃 Ah je suis sûre que ça vous rappelle vaguement quelque chose.

Je me suis sentie tellement frustrée de ne plus pouvoir rouler avec les copains, de profiter du beau temps et de devenir gauchère par obligation (et utiliser + de PQ qu’à la normale…)

Puis, plus les jours passaient, plus je me rendais compte que je préférais être sur mon canapé devant les Reines du Shopping à CONSCIEMMENT me faire lobotomiser le cerveau, que d’être à mon taf... Au début je m’auto-flagellais, « T’es qu’une grosse feignasse » itou itou… Et finalement, et si ce n’était pas moi le problème… mais mon taf de graphiste web ?

Mais QUOI faire d’autre ?
Qu’est-ce que je SAIS faire ?
Qu’est-ce que j’AIME faire ?

Après quelques semaines sous Tramadol (la drogue c’est mal) j’avais 3 pistes :
– créer un resto durable avec des produits locaux et de saison.
– faire des bouquets de fleurs avec des fleurs sauvages que je récolterais avec mon vélo cargo et que je vendrais au marché avec mon vélo cargo aussi.
– créer un truc autour du vélo, du design, des jerseys, des casquettes, etc.

Bon, vous voyez un peu où j’en suis arrivée…
Et tout ça c’est pour vous dire qu’en vrai c’est GÉNIAL de s’ennuyer !
Profitons de ce temps mort pour nous ennuyer et ressentir ce que vous disent vos tripes (plus ou moins constipées selon la quantité de riz… 🍚 )

Alors si comme moi à l’époque vous ne vous trouvez pas à votre place au taf voici quelques pistes pour vous inspirer, pour vous ré-orienter dans un emploi dans le monde du vélo ou lié à la mobilité. 🚲


1 • Mettre les mains dans le cambouis

Les ateliers vélos ont été reconnu d’utilité publique ! Il aura fallut une crise sanitaire pour qu’on s’en rende compte puisqu’ils sont parmi les rares commerces à rester ouverts. ⚒

Voilà un bon récapitulatif sur comment devenir un mécanicien cycle, rédigé par Citycle : www.citycle.com/devenir-reparateur-velo
→ Emploi Vélo liste les formations dans le domaine du cycle : www.emploivelo.com
→ Pour être sûr.e que ça vous plaise, vous pouvez toujours commencer en tant que bénévole dans une association, il en pousse partout dans les villes.
→ Et n’hésitez pas à aller voir vos ateliers en local pour échanger sur le sujet avec des pros.


2 • Devenir artisan cadreur 

La construction de cadres a le vent en poupe à en voir le nombre de cadreurs qui se lancent et quand on voit l’engouement autour du Concours de Machines.
→ Pourquoi ne pas commencer par un stage chez LaFraise ou l’Atelier des Vélos ?


3 • Des annuaires d’emplois dans le monde du vélo

Coach spécialisé dans le vélo, Entraîneur, Ingénieur en mécanique, Vendeur, Logisticien, Coursier, Loueur de vélos, Designer, Créateur d’équipement pour les cyclistes… 📒

Voilà des annuaires d’offres d’emploi dans le monde du vélo :
→ Vélotaf.com : www.velotaf.com/news/emplois
→ Sup de Velo : www.supdevelo.com
→ Weelz.fr : www.weelz.fr/trouver-un-emploi-velo/
→ Emploi Vélo : www.emploivelo.com
→ Fédération française des usagers de la bicyclette : www.fub.fr/offres-emploi


4 • Devenir vélentrepreneur.e.

Vous avez des compétences autres et une passion pour le vélo ? 🚲 ➕💙
Pourquoi ne pas lier les deux et devenir vélentrepreneur.e. ?

Les Boîtes à Vélo sont là pour vous aider à concrétiser votre projet : lesboitesavelo.org
→ Trouvez de l’inspiration sur Weelz.fr qui a interviewé des vélentrepreneurs : www.weelz.fr/velentrepreneurs
→ Faites-vous accompagner GRATUITEMENT pour votre projet par des structures dans votre région telles que la CCI et la BGE.


5 • Le Club des Villes et Territoires Cyclables

Leurs newsletters sont riches d’appels à projets, d’initiatives qui peuvent vous inspirer et plus concrètement des offres d’emploi. 📰
→ Pour s’inscrire à leur newsletter c’est ici : www.villes-cyclables.org/inscription
→ Leur site bourré d’infos est juste là : www.villes-cyclables.org


6 • LinkedIn

Autre solution, créez ou améliorez votre profil sur LinkedIn et construisez votre réseau. LinkedIn propose également des offres d’emploi.
→ Voici un guide gratuit proposé par LinkedIn pour améliorer votre page 📘: linkedin.com/guide.pdf

 

Et comme toujours… si vous avez des idées, des liens pour faire évoluer cette liste d’idées pour trouver un emploi dans le monde du vélo, je suis toute ouïe. Vous pouvez me contacter sur celine@veracycling.fr.

Si vous connaissez quelqu’un autour de vous que ça peut aider, partagez-lui l’article 📩