Chargement du panier...
Voir le panier Commander
Total panier: 0,00

Ton blase de rouleur(euse)

Jargon et expressions cyclistes

ridername

Dico des expressions du jargon cycliste expliquées par VERA... et Josette, évidemment !

Attention, tout est vrai... ou presque !

Avoineur(euse)

« – Rah c’est encore un de ces nouveaux régimes de bobo-végan ? 
– Mais non ma Josette c’est un cycliste qui envoie du lourd. Il a bien nourri le cheval, la bête en lui, avec des kilos d’avoine et qui balance tout dans les pédales. »

 

Baroudeur(euse)

Cycliste qui aime bourlinguer, se perdre à droite, à gauche. C’est un peu la version cycliste de l’aventurier avec son sac à dos.

 

Borneur(euse)

Le cycliste toujours prêt à enquiller des kilomètres de bitume !
« Borneur to be wiiiild! »

 

Bracasse

“- C’est pas pour les bras cassés !” 
– Exactement ma Josette. La bracasse c’est un terme pour définir un gros ratio bien lourd que seuls les durs sont capables de tirer. »

 

Braquet d’Asthmatique

Un terme pour désigner un gros développement qui fait respirer fort comme un asthmatique en crise..
« – Oublie pas ta ventoline ! »

 

Carafe (rester en carafe)

Rester en carafe c’est un peu la loose ultime. Tu crèves et t’as plus de rustine…tu te retrouves seul au monde… Y a plus qu’à espérer que t’aies du réseau pour appeler du renfort !

 

Cascadeur(euse)

Le cycliste un peu casse-cou qui se prend pour un chat mais qui ne retombe pas forcément sur ses pattes…

 

Champion(ne)

Il a souvent une bonne tête de vainqueur celui-la !

 

Chaudière

Rien à voir avec ce qui prend la poussière à la cave et qui est relié aux radiateurs… Quoique. Ce terme illustre un cycliste dopé.
La piquouse fait monter la pression dans les tuyaux, chauffer les radiateurs pour faire exploser les cuissots sur la pédale !

 

Cocottes (avoir les mains aux cocottes)

« – Qu’est-ce que c’est encore que cette histoire de poulailler ?
– Mais non ma Josette t’inquiète pas on va pas te torturer l’esprit à qui de l’œuf ou de la poule…
– Arg trop tard…
– Bref, pour ceux que je n’ai pas encore perdu c’est la partie caoutchoutée au-dessus du levier de frein sur un guidon de course sur laquelle on repose ses mains. Avoir les mains aux cocottes ne veut donc pas dire chercher les oeufs aux culs des poules. 
– Ah ben j’me ferai bien des oeufs cocotte, moi ! »

 

Couraillon(ne)

« – C’est un peu un coureur cycliste wannabe.
– If you wanna be my lover!
– Mais non Josette c’est pas les Spice Girls. Bref, un cycliste qui se prend pour un pro. En groupe, il a toujours envie de partir en échappée pour montrer qu’il en a sous la pédale. Mais… il ne va jamais bien loin seul. »

 

Croustille (être en croustille)

Être en croustille c’est un peu se sentir comme une pauvre petite miette abandonnée… Complètement lâché de la biscotte (du peloton) qui fuse et qu’on n’arrive pas à rattraper tellement on est épuisé.
« – Toutes façons les biscottes ça tombe toujours sur le coté beurré…
– Merci Josette de vouloir remonter le moral de toutes ces petites miettes de France et de Navarre. »

 

Flingueur(euse)

Instant western spaghettis.
« – Les pâtes c’est bon pour les glucides une veille de sortie.
– Merci Josette pour cet instant gastronomie du cycliste. »
Bref un flingueur c’est comme dans un duel au soleil (Je rêve d’un duel avec toi, duel au soleil contre toi) un cycliste qui tire les pédales plus vite que l’autre et qui laisse son adversaire en plan.
Pan ! Rantanplan et Lucky Luke.

 

Froome(tte)

Vroom-vroom. Super cycliste toujours habillé en… jaune.

 

Fumeur(euse)

Le cycliste qui ne laisse rien derrière lui à part un voile de fumée tellement il roule vite !

 

Gapetteur(euse)

J’ai vraiment besoin de l’expliquer celui-la ?

 

Grimpeur(euse)

Un cycliste qui aime grimper les cols et qui se retrouve souvent avec un maillot à pois rouges.
« – Faut aimer le style ! »

 

Locomotive

C’est le cycliste derrière lequel on aime bien se planquer. Il est super efficace pour tirer le peloton. Comme un train il emmène ses coéquipiers, les petits wagons…
“- Tchou-tchououuuuuu… Des wagons de fret ou de passagers ?
– Mais on s’en fous Josette !”
… à vive allure jusqu’à la ligne d’arrivée.

 

Merckx(ette)

Un baby Eddy Merckx en devenir.

 

Moulineur(euse)

Tranquilou comme en train de faire de la purée dans ta cuisine un dimanche pour aller avec le poulet rôti, le cycliste mouline ses guiboles avec un petit ratio tout léger pour avancer mais sans trop se cramer.

 

Patapon (rouler en patapon)

Le cycliste qui veut tirer fort avec un gros ratio mais qui se fatigue trop vite et fini par pédaler avec ses oreilles. Oui, un peu comme un éléphant.

 

Pédaleur(euse)

Un fana de la pédale.

 

Pédaler carré

En carré le pédalage est un peu saccadé ça veut dire que le cycliste ne fait que pousser sur ses pédales au lieu d’avoir un mouvement fluide de tire/pousse. « Pédale rond mon petit ! »

 

Puncheur(euse)

« – Le cycliste qui « met du punch dans son bidon ?
– Non ma Josette !
– Qui balance des torgnoles à ses concurrents ?
– Non plus… Mais des torgnoles virtuelles on peut dire…puisque que le puncheur a tendance à creuser des écarts de dingue avec ses concurrents qu’il sème… comme des miettes derrière lui. »

 

Ratagasse

C’est un peu le profiteur du peloton. Il reste toujours derrière les autres pour profiter de l’aspiration sans jamais prendre de relai. Un radin qui ne joue pas le jeu (du petit train, la locomotive, les wagons tout ça). Il est plus communément appelé “Suçeur de roue”.

 

Ratonneur(euse)

Le ratonneur c’est un peu comme une ratagasse mais en pire. Non seulement il profite de l’abri du peloton pour se faire les jambes tranquilou (non, pas l’épilation ma Josette, pour s’échauffer les guiboles, quoi) mais en plus de ça il se tape une échappée dès qu’il est chaud en laissant le groupe en plan ! Ratagasse puissance 3000 !

 

Roulotteur(euse)

« – Il a une caravane accroché à l’arrière de son vélo lui ?
– Ah non c’est tout le contraire, le roulotteur roulotte tranquille pour pas se fatiguer. »

 

Skideur(euse)

Terme qui s’applique aux rouleurs de vélos à pignon fixe. Skider c’est freiner en bloquant les pédales pour faire déraper la roue arrière.
« – À ne pas confondre avec le skieur qui dérape sur les pistes !
– Merci Josette pour cette intervention… utile… »

 

Soquettes Légères (avoir les soquettes légères)

Le cycliste qui est en grande forme a souvent les soquettes légères. Ses pieds tournent à vive allure peu importe les difficultés.

 

Sprinteur(euse)

Se dit d’un cycliste qui sème tout le monde en 3 coups de pédale et qui se retrouve souvent avec un maillot vert au Tour de France.

 

Tricoteur(euse)

À l’instar des grandes aiguilles de Mémé qui tricote son châle pour l’hiver, les guiboles des tricoteurs tournent vite pour avancer. Ils ont mis un petit ratio pour tourner les jambes rapidement, soit pour économiser leurs forces soit pour se décrasser (éliminer les toxines des courbatures) le lendemain d’une grosse sortie.