Chargement du panier...
Voir le panier Commander
Total panier: 0,00

Qui se cache sous ces gapettes ?

Cours vite et ne te retourne pas...

Je m’appelle Céline Oberlé et je suis graphiste web depuis plus de 10 ans maintenant (oui tu peux me googeliser, tu vas me trouver moi ainsi que mon portfolio que je n’ai pas mis à jour depuis 5 ans).

Je suis devenue cycliste au quotidien il y a plus de 2 ans maintenant grâce à une rencontre sur la terrasse d’un café (oui, ça fait plus chic qu’au comptoir d’un bar un vendredi soir… ahem) et par la suite j’ai découvert un nouveau petit monde grâce à des groupes et clubs de vélo sur Paris, et surtout le Ride du Mercredi. J’ai appris la liberté, le vent sur les mollets, à serrer à droite, les règles de conduite en groupe, les codes du milieu, le jargon, les choix vestimentaires (j’essaye toujours encore de comprendre) et à changer une caa.

Je porte moi-même des casquettes sous mon casque et elles accessoirisent ma tenue selon mon humeur. Et une casquette en particulier est à la base de ce petit projet un peu fou des casquettes Made in France ! Toute l’histoire est juste ici 🙂

 

Autres points hautement importants à savoir sur moi :
– Je ne me déplace qu’à vélo et mon but est de vivre sans voiture.
– Je ne suis pas haineuse contre les automobilistes (il y a tout autant de cons sur des vélos).
– Je suis persuadée que les vélos rouges ça roule plus vite que les autres.
– Ma plus grosse sortie c’était Paris-Deauville.
– J’ai un bout de clavicule qui dépasse.
– Je suis une extrémiste de l’orthographe (pitié, corrigez-moi)
– J’adore les tournesols et les bouquets de fleurs sauvages.
– Je suis alsacienne et lilloise (oui ben ça va, on n’est pas à 500 km près).
– Il m’arrive de glousser comme une pintade.
– J’ai peur des chats mais j’adore la Chartreuse… va savoir !

 

Tu peux m’envoyer un message ici : celine[at]veracycling.fr

22261766284_be26e76627_k

Tu veux savoir à quoi je ressemble ?

Un truc du genre 😉 Mais il m’arrive de ne pas avoir les traces de guerrière sur les joues. Alors je ne t’en voudrai pas si tu ne me reconnais pas.

Crédit photo : Sébastien Pepinster à la Gogo Hellcross 2015