« – Tu vends du rêve ma Josette avec ton titre !
– Ouais je sais, ils vont être un peu déçus en voyant la suite.
– C’est sûr que s’ils s’attendent à voir Gisele ou Miranda ils vont déchanter…
– Ouais ben c’est pas un défilé Victoria’s Secret ici !
– Oh, tu sais… Victoria… Vera…, à quelques lettres près et sur un malentendu de sourd ils n’y verront que du feu ! »

Alors voilà je vous emmène en mode VIP dans les coulisses du premier shooting photo VERA 🙂

Hop ! On saute dans le TGV

C’est parti pour un Lille > Strasbourg pour un long weekend d’anniversaire en Alsace pour profiter de la famille et des copains. Entre deux repas et apéros extra-light typiques de la région on avait prévu avec Dominique un copain disons… de « toujours » parce de 1 on a arrêté de compter les années et de 2 en période d’anniversaire on s’en prend déjà assez dans la tronche niveau temps qui passe… bref je m’égare dans les méandres spatio-temporelles.
On avait donc prévu un petit shooting photo avec mes gapettes ! Ouais ça sonne super pro comme ça hein !

Dominique fait de la photo depuis plusieurs années et sa collection d’objectifs est plus grande que ma collection de gapettes !

Il en a glissé 3 dans sa besace (un truc vintage russe de 57mm à 2 balles de chez Emmaüs qui fait un effet tourbillon, un Olympus vintage de 135 mm et un plus recent idéal pour les portraits en 85mm) et zou direction les friches industrielles du Port Autonome de Strasbourg qu’il connaît comme sa poche.

Un immense terrain de jeu rien que pour nous ! Des murs en brique et en béton tagués de partout, de la rouille, de vieilles bâtisses avec de belles portes, des rails de chemins de fer. C’est parfait pour l’ambiance urbaine/indus recherchée !

On s’essaye sur quelques prises avec différents cadrages et objectifs. On cherche les plus beaux fonds et évidemment les plus intéressants sont les moins accessibles et il faut prendre sur soi lorsqu’il faut mettre les pieds dans des capotes et le PQ qui jonchent le sol (je vous épargne cette photo là) ! On ne doit pas être les seuls à « s’amuser » dans le coin !

Et dans nos aventures on tombe sur…

Un portail sapin d’où la peinture se décolle qui se marie très bien avec la Flowers Kaki.

img_0833

Un beau Motobécane bleu électrique parfait avec La Charge.

img_0846

De la végétation sauvage, pris avec l’objectif russe. On voit l’effet tourbillon dans le fond.

img_0826

Une clôture rouillée…

img_0830

Un beau grafiti DOWNTOWN qui fait claquer le jaune de La Charge !

img_0820

Des petits pois !

img_0840

On change de spot

Il fait gris, froid et la lumière baisse vite en cette période, c’est pas l’idéal mais on compose avec et on file vers la Médiathèque de Strasbourg.


Il y a du beau béton, de la tôle ondulée… Malheureusement on voit qu’il commence à manquer de lumière sur ces dernières photos mais il y a des choses sympa, des jeux de lumière intéressants.

img_0857

17h sonne le glas de cette session.

Nous sommes obligés d’abdiquer face à l’obscurité.
Mais on a une bonne centaine de photos alors on décide de debriefer autour d’une bonne Guinness 🙂

img_0813Petit bilan alors :
Ce shooting de test nous a permis de voir ce qui fonctionne en terme de cadrage, décor, type d’objectif, etc. et on s’en tire pas trop mal avec une 20 aine de photos exploitables.

Pour la suite le rendez-vous est pris à Lille aux beaux jours pour un vrai shooting avec Dominique, d’autres gapettes, des tenues et des modèles différents aussi (parce que voir ma tête partout je vais pas le supporter longtemps).

J’ai hâte de lui montrer les magnifiques friches du coin et il y a de quoi faire ! Je pense aux grafs et aux tas de métal rouillé le long de la Deûle, quelques bâtiments désaffectés et les belles briques de la vieille ville.

Les lillois, n’hésitez pas à me proposer des lieux du genre si vous en avez en tête !

Et pour finir encore un grand merci à Dominique 🙂

Voila un lien vers son compte Flickr.