Quand Lucile de Lady Harberton m’a proposé de l’accompagner à Vienne pour l’aider sur son stand au Wiener Fahrradschau, on parlait déjà de la déco du stand avant que je ne lui dise officiellement OK.

 » – Y’a des fois faut pas trop réfléchir ma Josette !
– Oui, m’enfin tu vas quand meme pas y aller les mains dans les poches !
– C’est vrai ça, faudrait p’tet que je lise « Tenir un stand » pour les nulles…
– Ou que tu fasses des cartes de visites. Imagine Sagan, Peter pour les intimes, passe et tombe amoureux de tes gapettes, tu vas pas lui laisser tes coordonnées en autographe sur son cuissard quand même !
– Oh ben si, y’aurait de la place sur ses cuissots, en plus je ne les ai jamais vus de près !
– Non mais t’as raison, vas lire « Tenir un stand » pour les Nulles. »

100 cartes de visite, 300 planches de stickers et 2400 km plus tard (A/R Lille-Vienne)…img_0444
Petit récit de ce week-end viennois très rock’n roll qui valsait et swinguait à toute allure !

Départ de Lille à 7h30 jeudi matin

(je vous épargne la photo des yeux collés). Une longue route nous attends aujourd’hui et Oh joie ! des trombes de flottes durant 1000 bornes environ… Mais arrivées en Autriche les nuages épuisés eux aussi nous laissent enfin apercevoir quelques rayons de soleil ! Le ciel est bleu là où on va 🙂img_0446

22h on arrive enfin dans notre Airbnb et on ne sait pas si on débarque chez un trader ou un pervers… Mais le gros ballon de gym vert fait diversion.

23h dodo.

Vendredi matin

C’est parti pour la Karl Marx Halle pour découvrir l’endroit et le stand !

14713789_10154189036028191_5558197813723526822_n

Ah zut faut 50 euros de caution pour le parking exposant… bon ben on va chercher une banque.
Je décide de retirer 100 euros pour le weekend et le distributeur me crache nonchalamment un billet vert… Et je me demande comment je vais réussir à casser ce billet… #problemederiche

Et voilà le petit stand qu’on va s’amuser à décorer !

 

2 heures plus tard… Tadaaaa ! Et voilà le travail ! #sopinterest

img_0452

On a 1h30 devant nous pour faire un peu de tourisme avant de retourner au salon pour l’ouverture du vendredi soir.
J’aurais jamais visité une ville aussi rapidement ! Des bâtiments mastocs, de l’Art Déco à tomber par-terre (même H&M c’est beau) du Klimt, du tyrolien, un lapin rose, l’Opéra, le tramway écarteleur et et et de la Sacher-Torte en format mini.

18h : ça y est ça rigole plus ! Le salon ouvre ses portes, c’est parti pour une soirée de rodage. Et on a mal aux pieds à 23h… Ralalalala et il nous reste 2 jours ma pauvre Lucette !

Samedi

On se fait des copains sur les stands d’à côté, je tombe amoureuse d’un vélo Crème Cycle couleur pêche à pois noirs… Pois, pois mon pois, pois pois mon tout mon pois… (Je crois que j’ai un problème avec les pois)
Il y a plein d’activités dans cette magnifique Halle, du bike polo, de pump track, du trackstand, du gold sprint, du pop corn et la journée passe à une vitesse folle ! Avec nos voisins on s’amuse à essayer leurs produits et ma gapette La Charge a trouvé son âme soeur cape de pluie ! Paye ton total look piou-piou 😀

On est déjà le soir et la Rad Race version CX commence !

Dimanche matin

Ça pique un peu quand même… mais c’est déjà le dernier jour !!

Cette drôle de sensation de passer du stade de la découverte d’un endroit, d’un nouvel environnement, de gens qu’on ne connait pas… À l’appropriation du lieu. On se sent déjà ici comme à la maison. On claque la bise aux voisins on se raconte nos soirées. Comme si on se connaissait depuis toujours.

Peu de photos de cette dernière journée du coup, portée dans l’euphorie du moment.
Lucile se fait interviewer, c’est trop la classe !! Faudra que je vous partage la vidéo.
Le salon ferme ses portes à 18h mais vers 17h on sent tout le monde qui commence à relâcher la pression.
« Allez, arrête avec tes photos et vient danser ! » Je me retrouve à danser sur le stand de Frank et sa marque Retrovelo qui nous a fait swinger tout le weekend avec son vélo cargo monté de platines !

Et puis vient le temps de démontage et du Tetris dans le coffre de la petite Clio.
On se retrouve quelques heures plus tard avec nos nouveaux copains dans un resto typique autrichien qui prépare des Wiener Schnitzel du tonnerre.

Fatiguées mais heureuses !
Et moi qui doit peindre mes gapettes « Eh Mad’moiselle » à 23h30…

 

Lundi c’est la route du retour

Et on ne peut pas quitter l’Autriche sans un petit arrêt Wurst/Bretzel au comptoir 🙂

img_0564

 

Auf wiedersehen Österreich ! <3

 

Allez ça c’est cadeau ! Vidéo bonus !

On s’est rendues compte qu’à chaque démo de sac aux visiteurs on se dandinait pour montrer comme le sac tenait bien en place sur le dos. On a décidé d’en faire une petite vidéo souvenir 🙂

 

PS : Merci à Lucile de m’avoir permis de vivre cette fabuleuse expérience qui n’aurait pas pu mieux se passer ! (Berlin ??? 🙂 )